NAJI_0067

ID4D Interview avec Samir AITA : Inégalités dans le monde arabe : passer de la rente à l’impôt

Six ans après les Printemps arabes, les inégalités qui les ont en partie déclenché restent criantes et problématiques dans le monde arabe. Samir Aita, économiste franco-syrien, revient sur leurs causes, leurs conséquences et leurs traitements possibles.

L’interview complet

En quels termes se pose le débat sur les inégalités dans le monde arabe ? Les approches traditionnelles se focalisent sur les taux de pauvreté et sur les « discriminations des résultats » exprimées par exemple à travers l’indice de Gini ou l’accès à l’éducation. C’est le cas des rapports de la Banque mondiale ou de la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO). Quelle que soit leur utilité, ces approches souffrent du manque de données dans les pays étudiés. Les enquêtes sur les revenus et les dépenses des ménages sont rares et irrégulières, rarement conformes aux normes internationales ou ne sont tout simplement pas publiées. Il est extrêmement difficile de suivre les effets des politiques publiques et des bouleversements actuels, malgré l’engagement des pays arabes dans les programmes onusiens des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ou de développement durable (ODD). On peut s’en rendre facilement compte lorsqu’on suit les indicateurs de comparaison mondiale des ODD. Ces enquêtes s’avèrent non moins problématiques, car elles n’incluent pas la part non nationale de la population. Or les pays du Golfe, et d’autres comme le Liban et la Jordanie, comptent aujourd’hui une population immigrée pouvant être du même ordre ou supérieure en nombre aux nationaux. Que signifie alors la mesure de la pauvreté ou du taux d’accès aux universités au Qatar comme aux Émirats arabes unis si elles ne prennent pas en compte les migrants ? Les indices de Gini souffrent de la même rareté des enquêtes et nous donnent peu de renseignements. D’autant que les pays arabes figurent dans la moyenne mondiale – sauf les pays du Golfe qui sont beaucoup plus inégaux que les pays ayant des PIB similaires par habitant. La plupart des emplois sont informels tout comme la plupart des revenus qui servent à les payer. Impossible donc de mesurer les inégalités dans le monde arabe.

- Copyright ID4D, https://ideas4development.org/inegalites-monde-arabe-rente-impot/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>