MohamedAliMarouani

Migration and Employment Interactions in a Crisis Context: the case of Tunisia

Mohamed Ali Marouani and Anda David

This article analyses how a crisis impacts labor markets in origin countries through migration channels. For this purpose, we develop a novel dynamic general equilibrium model with a focus on the interlinkages be- tween migration, the labor market and education. The main innovation of the paper is the retrospective modeling in general equilibrium of the impact of an economic crisis to isolate the impact of migration on local unemployment. The impact of the crisis on education decision is captured through endogenous returns to education. The simultaneity of the crisis in Tunisia and its partners worsened the labour market situation mainly through the increase in labour supply. The main result is that migration is indeed one of the main determinants of the unemployment increase and that remittances have a higher impact than the variation of emigration flows. The low skilled bear the highest costs in terms of unemployment and wage decline.

_________________________________ Cet article s’intéresse à la manière dont une crise affecte le marché du travail des pays d’origine, à travers la migration. A cet effet, nous développons un modèle d’équilibre général dynamique mettant l’accent sur les interactions entre migration, marché du travail et éducation. La principale innovation de l’article est la modélisation rétrospective en équilibre général de l’impact d’une crise économique, en isolant l’effet de la migration sur le chômage local. L’impact de la crise sur l’accumulation de capital humain est capté via l’endogénéisation des rendements de l’éducation. La simultanéité de la crise en Tunisie et dans les pays partenaires a aggravé la situation sur marché du travail tunisien, principalement à travers l’augmentation de l’offre de travail. Le principal résultat est que la migration est en effet l’un des principaux déterminants de l’augmentation du chômage et que les transferts de fonds ont un impact plus important que la variation des flux d’émigrants. En outre, les travailleurs les moins qualifiés ont été les plus affectés en termes de chômage et de baisse des salaires.

The article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>